The Secret Life Of Walter Mitty

2a53dfbd-5782-4591-88f5-c403f30a8ac1_walter-mitty-2Réalisé par Ben Stiller
Sortie le 1er janvier 2014

Synopsis
Walter Mitty est un rêveur, qui « déconnecte » souvent de la réalité, comme aime à lui rappeler sa famille. Il s’occupe du développement des photos pour Life, mais le magazine est sur le point de passer en version numérique et il est chargé de la dernière photo qui fera la couverture. Alors quand il manque le négatif envoyé par le photographe Sean O’Connell, le numéro 25, Walter Mitty décide de partir le chercher, et ce jusqu’aux confins de l’Islande.

la-vie-revee-de-walter-mitty-photo-51fa6a99314a5Autant le dire tout de suite, j’ai adoré ce film ! On s’amuse de toutes les rêveries de Walter (qui n’a jamais fait ça d’ailleurs?;)) et on s’identifie vite à lui. Mais le film est plus profond que cela et parle surtout de la quête de soi, de la vie et de courage. La devise de Life résume bien cela et sert de mantra tout au long du film : « To see things thousands of miles away, things hidden behind walls and within rooms, things dangerous to come to, to draw closer, to see and be amazed and to feel that is the purpose of life. »

Des acteurs justes et sincères
Je dois avouer que j’ai redécouvert Ben Stiller, que je ne connaissais que dans le registre comique. Et là quelle surprise ! Il y est incroyablement juste et touchant, d’une sincérité rare. Les acteurs secondaires sont aussi très bons, tous dans des registres différents : la soeur un peu fofolle, la mère apaisante, le chef tyrannique etc. mais sans pour autant rentrer dans les clichés. Et comment ne pas mentionner Sean Penn, qui a un petit rôle mais si marquant par son interprétation !

554491.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Une réalisation soignée et esthétique
Encore une fois, j’ai été bluffée par Ben Stiller, cette fois-ci en tant que réalisateur. Dès le générique, on sent une réalisation soignée, différente et originale. Une esthétique qui m’a fait penser à Into The Wild et le fait que Sean Penn joue le photographe n’est à mon avis pas un hasard !:) Les paysages d’Islande sont incroyablement bien filmé, et vous donneront envie de partir découvrir ce pays !

Le film est porté par des chansons judicieusement choisies et une très belle BO. Ça tourne en boucle dans mon MP3 depuis que je suis sortie de la salle ! Certains morceaux parviennent même à nous replonger dans l’ambiance du film, génial !

la-vie-revee-de-walter-mitty-ben-stillerJ’ai du mal à trouver des points négatifs. La bande annonce en révèle un peu trop, on s’attend peut-être un peu à plus, mais sans être déçu pour autant.

>> 3 bonnes raisons d’aller voir The Secret Life Of Walter Mitty <<
– Pour voir Ben Stiller comme on l’avait rarement vu.  Touchant, juste, émouvant. Parfait.
– Une BO géniale : les chansons choisies collent parfaitement aux images et une très belle musique signée Théodore Shapiro
– Un film humain,sensible mais pas mélo, et apaisant

En un mot : Un voyage initiatique sur la vie, le courage, l’humanité.Un film inspiré et inspirant, touchant, mené par un Ben Stiller juste et émouvant.Visuellement très beau et porté par une superbe BO. Walter Mitty, c’est l’homme dont on voudrait tous avoir le courage ! Coup de cœur de ce début d’année, à ne pas manquer !

la-vie-revee-de-water-mitty-ciritque-film

Publicités

Meilleurs voeux pour 2014 !

Il était temps de dépoussiérer ce blog !

Un nouveau travail depuis février 2013 et plus de temps pour rédiger des critiques et avis :/

Qu’à cela ne tienne, il est temps d’y remédier, surtout que j’ai vu un très très beau film que j’aimerai vous donner envie de voir ! Alors à très vite pour la critique de La Vie Rêvée de Walter Mitty, de Ben Stiller !:)

Et pour 2014, des nouveautés dans les critiques avec + de photos, vidéos, et 3 raisons d’aller voir le film 😉

Bonne année à tous les cinéphiles !

Cloud Atlas

fullsizephoto273087Plus qu’un film, un chef d’œuvre ! Parfait techniquement, visuellement, et servi par un casting et des acteurs tout simplement parfaits. Mon coup de cœur pour 2013, assurément !

Faire une critique de Cloud Atlas, c’est comme essayer de le résumer : c’est impossible tant ce film est riche et bourré de détails, de niveaux de lecture et de compréhension !

Si je vous dis que ce sont les créateurs de Matrix qui sont derrière cette adaptation de La Cartographie des Nuages de David Mitchell, cela vous donnera déjà une petite impression de ce qu’est Cloud Atlas 😉 L’histoire suit plusieurs personnages, à travers plusieurs siècles, dont les destins sont liés et entremêlés. On suit en quelque sorte la réincarnation d’âmes, parfois bonnes, parfois mauvaises, et leur évolution. Could Atlas évoque « l’effet papillon »: chaque geste, bon ou mauvais, que l’on fait, se répercute à l’infini, et que même une seule personne peut changer le cours de l’histoire. Mais je n’en dirai pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise 😉

Toute la magie et la puissance de ce film repose sur un montage extrêmement savant : on passe sans cesse d’une histoire à l’autre, certaines scènes sont reliées par un personnage, un plan sur un objet qui traverse les siècles etc. Chaque histoire se déroule en parallèle et toutes explosent dans un éblouissant final.

Le casting est tout simplement parfait : Tom Hanks, Hall Berry, Hugo Weaving, Ben Whishaw, Jim Broadbent, Jim Sturgess, Donna Bae, Hugh Grant… ils sont trop nombreux pour les citer tous, mais chacun est vraiment à sa place ! Mon coup de cœur va à Donna Bae, qui est dans ce film d’une douceur et d’une justesse incroyable.
Et évidemment, mention spéciale aux costumes et aux maquillages, qui permettent aux acteurs d’incarner jusqu’à 6 personnages, sans qu’on les reconnaisse à chaque fois. Tout simplement prodigieux.

Quant à la mise en scène, elle est à la fois précise, innovante et soignée. On a le temps de voir les choses, les réalisateurs ont pris le temps de penser leur film. Même dans les scènes d’action (aux chorégraphies splendides mais discrètes), on est pas perdus dans des mouvements de caméra incompréhensibles et cette ‘lenteur’ rend le film encore plus beau. La scène d’évasion de Sonmi et Hae Joe, entre 2 buildings, est tout simplement superbe. Chaque univers, chaque époque, sont soigneusement travaillés et nous transporte dans ces différents mondes.

La musique est signée par le 3e réalisateur de ce film, Tom Tykwer. Elle est le reflet pur du film, porteuse d’émotions puissantes, d’espoir et d’humanité. Si je dis reflet, c’est parce la « Symphonie Coud Atlas » est un « objet » majeur du film, et signe alors une sorte de mise en abime.

Il y a tellement à dire sur ce film ! Le mieux est encore d’aller le voir ! 😉
Ne manquez pas ce film, il ouvre les yeux, offre une très belle leçon de cinéma et redonne foi en l’être humain ! Un vrai bijou !

PS: pour une fois, il n’y a aucun point négatif dans cette critique… car je n’en ai pas trouvé à Cloud Atlas (malgré mes 4 séances ciné ;))

Jappeloup

JAPPELOUP

Un film aux belles images et à l’histoire touchante, porté par des acteurs vrais et authentiques. A voir sur grand écran !

L’histoire de Pierre Durand et de son cheval Jappeloup est joliment filmé par Christian Duguay. Certaines images sont très belles, mise en valeur par de nombreux ralentis.
La mise en scène est intelligente et nous tient en haleine comme dans un film d’action ! On est ‘suspendu’ aux pattes de ce cheval d’exception jusqu’à la dernière compétition.

Guillaume Canet joue un homme assez caractériel et égoïste, mais aussi qui n’aurait pas réussi sans l’aide de son entourage, et notamment de son père et de sa femme. On ressent toute cette ‘pression’ au travers des dialogues, très très bien écrits et ciselés, de Canet. Ses mots et ces scènes sonnent d’autant plus justes qu’ils proviennent aussi de sa propre histoire, des vidéos de lui plus jeune sont d’ailleurs utilisées dans le film.
Le reste du casting est tout aussi réussi : Daniel Auteuil est d’une justesse parfaite, de même que Marie Brunel. Mention spéciale à Lou de Laâge, que je découvre pour la première fois, et qui est d’un naturel et d’une beauté !

Enfin, la musique composée par Clinton Shorter accompagne très bien le film et renforce la beauté des images.

Un film qui ravira tout le monde, enfants, adultes et passionnés d’équitation !:)

Happiness Therapy

happiness_therapy_affiche_vf

Une véritable bouffée d’air frais, un film vrai et sans fioritures, servi par des acteurs impeccables !

Le scénario est assez classique – deux destins brisés qui se rencontrent et qui vont se guérir l’un l’autre-, mais porté par des acteurs exceptionnels, que ce soit les 2 personnages principaux ou les seconds rôles.
Jennifer Lawrence étonne par son assurance et son naturel. Changement de registre réussi pour Bradley Cooper, crédible en mec complètement paumé et aux réactions imprévisibles et incontrôlables.
La détresse de ces 2 personnages est réelle, et on se demande par moments si on doit rire ou pleurer, le film se rapprochant du tragi-comique.

La mise en scène est assez classique, de même que la photo. La dernière scène du concours de danse est néanmoins remarquable et bien filmée.

C’est un film touchant, qui redonne un peu foi en l’être humain 😉

Oz the great and powerful

ozSam Raimi signe un retour fracassant avec Oz, visuellement magnifique, à la 3D très réussie et aux personnes hauts en couleurs ! A voir, pour les petits et les grands !

Le film possède deux niveaux de lecture : les enfants verront un héros hyper souriant et débrouillard, les adultes un anti-héros looser dragueur incorrigible, qui use de son sourire plus que de raison. Le scénario a quelques rebondissements intéressants, mais reste assez classique. Le grand plus de ce film vient de la mise en scène du film : il commence en 4/3 noir et blanc, et s’ouvre en 16/9 full color lorsque Oz arrive en Oz 😉 Un effet tout simple, mais qui fonctionne !

Les acteurs sont très bons, et « surjouent » presque leurs rôles tout en restant juste. James Franco est parfait, de même que Rachel Weisz, d’une froideur impressionnante. Mila Kunis et Zach Braff apportent eux aussi leur touche avec les personnes.

Les effets spéciaux sont tout simplement éblouissants, atteignant presque le niveau d’Avatar (mais avec un univers plus enfantin). Les couleurs sont poussées au maximum et le film est porté par une 3D très réussie, une des plus prenante que j’ai vue à ce jour.
Mention spéciale à la petite poupée de porcelaine, ultra réaliste et aux émotions si naturelles qu’on dirait une vrai actrice (la scène de la rencontre avec Oz est d’un poésie magique)

Danny Elfman a composé une de ses plus belles BO, et si on le reconnait dès les premières secondes du générique, je trouve qu »il a néanmoins réussi à se renouveler. Certes certains passages sonnent comme la BO de Spiderman, mais les thèmes principaux sont superbes et tournent déjà en boucle sur mon mp3 😉

Bref, un très bon moment, à voir en famille ou entre amis, et avec les lunettes 3D !

Hotel Transylvania

Hotel-Transylvanie-Affiche-France-2Un bon film à l’animation soigné, à l’humour efficace et aux personnages attachants ! A voir pour passer un bon moment, même pour les adultes !:)

Le scénario de ce film est assez simple, mais les quelques rebondissements sont bien trouvés. Les personnages de ce film sont tous attachants: Dracula en papa poule, sa fille en ado gothique, son amoureux en ado du XXIe siècle… et d’autres personnes complètements barrés !
On retrouve dans l’animation la rapidité et la fluidité de mouvement qu’on avait pu découvrir dans Samouraï Jack, une série animée créée par le même réalisateur qu’Hôtel Transylvania (le générique de fin reprend d’ailleurs exactement les mêmes thèmes graphiques). L’animation est soignée et moderne, et la photo’ est impeccable.

Certes l’humour est souvent facile et destiné aux plus jeunes, mais les blagues font mouche, la salle, en majorité des adultes, riait de bon cœur ! De nombreuses références feront aussi la joie des plus grands, notamment une à la fin du film, qui nous a fait explosé de rire tant elle était appropriée.

Bref, un très bon moment, un film à regarder en famille ou entre amis !